CAROLINE TAKVORIAN

Quelle dentelle pour une future mariée ?

21 janvier 2016

La love story intemporelle entre la mariée et sa dentelle : pourquoi ce tissu continue-t-il de nous faire rêver ?

Aujourd’hui, on vous propose sur le blog de Caroline Takvorian un petit retour sur la dentelle et son histoire.

En effet, ce tissu réalisé sans fil de trame ou fil de chaine, est encore l’un des plus utilisés par les créateurs spécialisés dans le mariage ou bien tout simplement dans la haute-couture.

D’ou vient la dentelle ?

La dentelle, autrefois appelée passementerie, voit le jour au XVIe siècle. Elle se développe tout d’abord dans la région de Venise, puis en Angleterre à la fin du XVIIIe siècle. A cette époque, le territoire anglais connait en outre un vaste essor économique. De plus, l’Europe entière est en pleine révolution industrielle : on commence alors à utiliser des machines à vapeur et des machines à coudre dans le secteur de la création textile.

L’ensemble de ces évolutions techniques et mécaniques, ainsi que l’élargissement du nombre d’ingénieurs et de fabricants de tulles originaires de Nottingham (Angleterre) qui s’implantent dans le Nord-Pas-de-Calais dès le début du XIXe siècle, ont permis à notre belle région française de devenir en moins d’un siècle LA capitale de la dentelle.

La dentelle, une réalisation complexe et délicate…

La dentelle peut-être réalisée de différentes manières. Les fabricants de dentelle adoptent communément trois types de techniques. La technique au fuseau (s’appuyant sur l’utilisation de bobines) et la technique de l’aiguille (on coud à la main) permettent de créer une dentelle absolue. La troisième technique est, au contraire, plus artificielle. On brûle simultanément à la soude des fils de soie et des fibres végétales. La technique de la « dentelle chimique » ne permet donc pas de créer une dentelle « pure », mais retranscrit seulement un rendu à l’ « effet dentelle ».

Quel type de dentelle utilise-t-on chez Caroline Takvorian ?

Dentelle Article Collage

La créatrice de robes de mariée sur-mesure, Caroline Takvorian, a la chance de pouvoir travailler avec des matières nobles afin de proposer à ses clientes un rendu de qualité.

Les dentelles de Calais-Caudry sont majoritairement utilisées dans notre atelier de création. La ville de Calais était à l’origine connue pour sa corseterie et sa lingerie fine. La ville de Caudry réunit, quant à elle, deux grands noms de fabricants pour les secteurs de la haute-couture et du Prêt-à-Porter : Solstiss et Sophie Hallette. Les dentelles de Calais-Caudry sont fines et élégantes, et bien évidemment largement exploitées dans le secteur du mariage.

Plus récemment en tant que grande nouveauté pour sa nouvelle collection, l’atelier Caroline Takvorian a commencé à insérer dans ses créations la guipure. Matière noble par excellence, la guipure se démarque puisqu'elle ne possède pas de fond. Elle est aussi fréquemment utilisée par les maisons de haute-couture, notamment pour la réalisation des robes de mariée de grands créateurs.

La petite anecdote…

Pour la création de sa robe de mariée signée Sarah Burton pour Alexander McQueen, Kate Middleton a choisi le savoir-faire des tullistes de Caudry. Fabriquant une dentelle de Calais haute-de-gamme et mondialement exportée, il n’a pas fallu longtemps à la charmante Kate pour se laisser convaincre par la noblesse de nos matières françaises…

Retrouvez toutes les créations de Caroline Takvorian sur notre Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest !

Vous souhaitez recevoir l’actualité Caroline Takvorian ? Inscrivez-vous à notre Newsletter !
par CAROLINE TAKVORIAN

DÉCOUVREZ