CAROLINE TAKVORIAN

Guipure & Mariée : l’alliance parfaite.

19 février 2016

Cette semaine, Caroline Takvorian vous fait découvrir la guipure, une broderie souvent ignorée, mais dont l'authenticité et la noblesse reste évidente !

Guipure & Mariée... Rappelons pour commencer que la dentelle est un tissu, généralement en fil de soie, lin, nylon ou fibres plus ou moins riches, mais totalement dépourvu de trame et de chaîne. Elle est réalisée par des dentelliers ou dentellières le plus souvent à la main, mais aussi à la machine à coudre à l'aide de points similaires en forme de bords dentelés.

La guipure, mais qu'est-ce que c'est réellement ?

Littéralement appelée « brin de soie passé autour d'un gros fil tors » (fil difforme), elle était ce qu'on appelait autrefois une broderie sans fond, mais constituée de mailles larges. Qu'elle soit d’Irlande, de Flandre, ou du Puy, cette broderie était à l'origine en coton. Les motifs de la guipure recouvrent la totalité de la peau et se tiennent les uns aux autres à l'aide d'un fil de broderie. La dentelle est donc à ne pas confondre, puisqu'il s'agit d'un matériau textile beaucoup moins lourd.

Le terme de « guipure » permet également de désigner les dentelles antérieures au XVIIIe siècle qui étaient utilisées pour des robes de mariées. Aujourd'hui, elle est toujours autant utilisée dans le domaine du mariage, mais aussi dans celui de la lingerie et pour le textile d'intérieur (rideaux,...).

Comment réalise-t-on une jolie guipure ?

Il existe bien évidemment différentes manières de fabriquer une guipure dentelle. Les denteliers optent généralement pour une réalisation au carreau, à fuseaux, à l'aiguille, à la main, au crochet, ou bien encore à la navette.

Jusqu'alors fabriquée à la main, sa fabrication devient mécanique au XVIIIe siècle. Elle acquit dans les années d'après un statut plus utilitaire (rideaux, napperons, comme mentionné au-dessus) et sa notoriété décroit quelque peu face à la dentelle.

C'est notamment grâce à Balenciaga qu'elle revient sur le devant de la scène en 1946. La marque utilisa de la guipure pour orner ses robes. Vers 1950, Pierre Balmain l'incorpore lui aussi dans ses créations et ne la quittera plus pendant un bon nombre d'années.

Ainsi, la guipure connait une toute nouvelle popularité dans les années qui suivent et demeure encore aujourd'hui très en vogue : Yves Saint Laurent, par exemple, dans les années 70. Le retour du « col Claudine » chez Dolce et Gabbana ou Louis Vuitton durant l'année 2012, a également permit à cette broderie d'être reconsidérée de manière positive. En lien avec l'atmosphère de la toute nouvelle collection de Caroline Takvorian, c'est en 1969 que Jane Birkin apparait étonnante dans une robe blanche tout en guipure. Par la suite, la guipure a été et continue d'être utilisée par les maisons de haute-couture, telles que Givenchy en 1980, et plus récemment, Valentino.

Un accessoire en guipure pour la collection 2017 !

Cette saison, Caroline Takvorian vous propose d'accompagner vos robes de mariée d'une jolie veste en guipure. Un allié de taille pour les soirées d'été un peu fraîches... !

Guipure collage 3

Vous avez aimé nous lire ? N'hésitez pas à laisser un petit mot à votre créatrice de robes de mariée sur mesure sur notre Facebook, Instagram, Twitter ou Pinterest !

Bon week-end à tous ♡

par CAROLINE TAKVORIAN

DÉCOUVREZ